Paris Retail Week: des changements commerciaux incroyables

Le monde des affaires est en pleine transformation. La «Paris Retail Week» présente les détaillants du 10 au 12 septembre. Il devrait compter 40 000 visiteurs, 800 exposants et des centaines d’innovations. La quatrième édition reconnaît la « médecine intelligente », la combinaison ultime du commerce physique et numérique.

Maillot de bain femme 1 pièce 2018 Bleu marine Bow

Le client est roi, plus aujourd’hui. Il ne veut plus de restrictions, ce n’est ni dans le choix du produit, ni dans la transaction, ni dans la livraison. Selon une étude récente de Havas Paris, les consommateurs attendent de 74% des personnes qu’elles achètent à tout moment et en tout lieu. Le directeur de l’émission, Arnaud Gallet, est plus qu’une simple tendance.

«Les consommateurs veulent de plus en plus de services gratuits, de l’empathie de la marque, de la proximité et cherchent à fournir des services ultra-personnalisés et un contrôle solide des données», a-t-il expliqué. Ce sont les personnes qui décident des règles. Par conséquent, les marques et les revendeurs s’adaptent. Mieux encore, ils ont dépassé leurs attentes. C’est le chaos du monde de la logistique et de toutes les fonctions horizontales du grand groupe.

Les start-up pilotent l’innovation: selon Arnaud Gallet, «elles jouent un rôle clé». Le spectacle honore les tirs de plus de 60 jeunes. Ils peuvent être trouvés dans tous les secteurs de la distribution: marketing, paiement, logistique, programmes de points de vente. Chaque fois ou presque innover, nous trouvons des chiffres, des assistants vocaux, l’utilisation des données, l’intelligence artificielle. Voix, la grande tourmente dans le secteur du commerce de détail cette année. Nous avons vu les haut-parleurs connectés qui sont arrivés il y a quelques mois.

L’assistant vocal d’Amazon ou l’assistant vocal de Google qui s’est associé au revendeur pour déterminer la liste d’achats. Les concessionnaires le savent, aujourd’hui, une partie de leur avenir a été identifiée. Demain, le réfrigérateur sera en mesure de préparer séparément une liste des produits qu’il a achetés et il y aura plus de vérification du temps passé chez lui. Nous sommes entrés dans l’ère de la conversation. Le magasin est entré chez le client, que vous ne devez pas ignorer. En 2020, une recherche sur deux sera effectuée par voie vocale.

Magasin physique, numérique, et même combat: phygital intelligent, le mot est très populaire, mais le concept est bien réel. Aujourd’hui, Internet et les magasins physiques ne seront pas sans autre. C’est Leroy Merlin qui fournit à ce très petit grand magasin parisien une offre très limitée, mais deux heures de livraison possible dans tout le catalogue. C’est Decathlon, donc vous pouvez vous imaginer comme une tente en réalité virtuelle avec une tente un jour de pluie. La Redoute expérimente au coin des Galeries Lafayette, ou Amazon commence à ouvrir un vrai magasin sans espèces.

Selon les experts de la distribution, Auchan a finalement dématérialisé les recettes et fourni des conseils et des recettes en fonction des produits achetés… «Les commerçants d’aujourd’hui ne sont plus satisfaits de vendre leurs produits sur un seul canal». Par conséquent, les détaillants doivent avoir un site Web solide et une nouvelle génération de logiciels de caisse enregistreuse. Selon Arnaud Gallet, c’est la base des traders d’aujourd’hui.

Personnaliser davantage les relations avec les clients afin de trouver le juste équilibre entre les magasins traditionnels et le commerce électronique. Selon le BCG, en 2025, 75% des ventes au détail seront toujours vendues dans les magasins. Par conséquent, il est nécessaire de faire attention à son affichage Internet et de proposer des offres de magasin différenciées. Il peut être transformé en salle d’exposition, lieu d’expérience ou de réunion. Parce que le client n’est pas virtuel. En conséquence, la marque a commencé à proposer de nouveaux services.

Par exemple, le sport permet des réservations en ligne avec des vendeurs en magasin. C’est le début de la personnalisation pour les détaillants habitués au marché de masse. Toujours une devise: Établir des liens privilégiés avec les clients pour mieux fidéliser les clients. Les données sont un facteur clé. Les Français sont maintenant conscients de la valeur de leurs données. S’ils sont prêts à les offrir au magasin, ils attendent avec impatience un service et une expérience véritablement personnalisés.